/
Ces erreurs à bannir pour une communication optimale au cab

Ces erreurs à bannir pour une communication optimale au cab

Tôt ou tard, si vous continuez à ne pas gérer votre communication au travail, vous ressentirez des répercussions sur votre bien-être physique et psychique avec des maux de toute sorte, parce que vous n’avez pas su les exprimer avec des mots !

Par Alice Forgereau, le 11/06/2021
103

Une mauvaise communication au travail est source de stress, de tension, et de conflit. Ce qui est néfaste pour votre bien-être et votre productivité au travail. Cependant, exprimer vivement vos émotions n’est pas non plus une solution car cela risque de détériorer vos relations avec votre entourage professionnel. 

Voici 6 erreurs comportementales à éviter pour des relations professionnelles au beau fixe

1- Prendre la mouche suite à une critique

Votre collègue vous a interrompue en pleine réunion pour faire une remarque négative sur l'idée que vous étiez en train de suggérer ? Même si cela vous contrarie, partir au quart de tour est la pire des choses que vous pourriez faire dans ce genre de situation. En effet, la susceptibilité conduit souvent à des interprétations erronées, à attribuer aux autres des pensées qu'ils n'ont pas. Ainsi commencez par comprendre le sens des critiques que l’on vous apporte : s’agit-il de quelque chose qui est formulé de façon neutre? Le ton employé est-il constructif ? Dans ce cas, tendez l’oreille.

Si les critiques vous sont adressées sur un ton agressif, voire méchant et rancunier, vous avez certainement affaire à un collaborateur malveillant qui voit peut être votre succès comme un signe de son propre échec, ou comme sa propre incapacité à prendre sa carrière professionnelle en mains. 

Nos conseils :

  • Prendre du recul
  • Remercier la personne pour sa critique
  • Rebondir par une pirouette
  • Faire un appel à l’action empli de bienveillance
2- Utiliser systématiquement la fonction " répondre à tous" dans un courriel

Qui ne s'est pas fait un jour réprimandé par son/sa boss parce qu'il avait oublié de cocher la mention "répondre à tous" avant d'envoyer un courriel? Si cette fonctionnalité se révèle très pratique pour communiquer entre collaborateurs, attention cependant à ne pas en abuser. En effet, inonder la boîte de réception de vos collaborateurs n'est pas toujours une bonne idée. Cela va de soi, avant d'envoyer un courriel, assurez-vous que toutes les personnes en copie ont un réel intérêt à lire ce que vous vous apprêtez à leur envoyer. Savoir minutieusement sélectionner vos destinataires reflète votre capacité d’appréciation d’une situation. 

Notre conseil : lorsque vous hésitez à inclure une personne, il est recommandé de lui transmettre le courriel en lui demandant si elle souhaite recevoir ce type d’information à l’avenir. Le/la destinataire sera gré de cette attention à son égard et sa réponse permettra de connaître avec précision ses attentes.

3- Montrer son stress et/ou son anxiété à ses supérieurs

La plupart d’entre nous sommes nerveux avant une prise de parole en public. Nous craignons souvent l’échec, la critique, le jugement, l’embarras, la comparaison, ou le rejet. Cependant, si vous faites une présentation devant vos supérieurs et que vous êtes stressé(e) à l'idée de prendre la parole devant eux, ces derniers le verront. Or, si vous regardez vos pieds, n'articulez pas suffisamment ou avez une voix tremblotante, cela leur donnera une bien piètre image de vous. Apprendre à avoir confiance en vous est indispensable car au cours de votre carrière professionnelle en compta, il vous arrivera surement de devoir prendre la parole en public (une présentation lors d'une réunion importante, une intervention dans une conférence,...).

Notre conseil : rien ne vaut l'entraînement. Intégrez bien votre discours et les points-clés de votre argumentation (quitte à apprendre votre texte par coeur) et essayez d'anticiper les questions délicates que vos supérieurs seront susceptibles de vous poser. 

4- Négocier une hausse de salaire sans avoir préparé d'argumentaire

Une négociation salariale ne doit être ni incertaine ni intimidante. Avant de vous engager dans une négociation salariale, il est essentiel que vous sachiez, de manière objective, combien doit être rémunérée une personne à votre poste, en fonction de votre expérience et de la taille de la structure comptable dans laquelle vous travaillez. Le meilleur moyen de se heurter à un refus est de formuler des prétentions salariales que votre supérieur exige surréalistes, compte tenu des ressources en interne ou de la grille de salaire définie par votre poste. Ainsi, il est essentiel de bien vous y préparer pour mettre un maximum de chances de votre côté. 

Notre conseil : il est indispensable de bien vous renseigner en amont sur ces points avant d'entamer toute procédure de négociation. 

 

Lire aussi : 

 

5- Rester vague en annonçant une mauvaise nouvelle à ses employés

Quand on dirige une entreprise ou une équipe, il arrive souvent des moments délicats où l'on doit annoncer une mauvaise nouvelle : licenciement, augmentation refusée à un salarié, annulation d'un projet. Aussi délicat que soit le sujet, évitez de rester vague. Car même si cela part d'une bonne intention (celle d'épargner les membres de son équipe), cela risque de passer pour un manque de considération auprès de vos employeurs, d'autant plus qu'ils risqueront de supposer le pire. Si vous vous y prenez bien, vous devriez pouvoir profiter d’une annonce désagréable pour susciter la confiance, cimenter les troupes et sortir plus fort de la crise. Votre comportement face à l’adversité peut inspirer vos collaborateurs... ou les indisposer.

Notre conseil : expliquez-leur sans détour la situation en précisant le moment exact à laquelle elle surviendra et en spécifiant clairement qui cela affectera. Enfin exposez-leur les faits qui ont conduit à cette situation, préconise l'experte.

6- Adopter un comportement passif-agressif avec un collègue difficile à gérer

Si on choisit ses amis, on ne choisit en revanche pas ses collègues de travail. Et il arrive parfois qu'on se retrouve à travailler en équipe avec un collaborateur difficile à gérer au tempérament imprévisible, ou parce qu'il est de mauvaise foi. Quel que ce soit le problème avec ce collègue, sachez que vous ne réglerez pas grand chose en adaptant une attitude passive-agressive à son encontre. Pire : en agissant ainsi, vous risquez d'envenimer la situation. 

Notre conseil : jouez franc jeu en essayant d'arrondir les angles dans un premier temps, ou (si la situation l'exige) au contraire en vous montrant ferme et en lui faisant comprendre qu'il y a certaines limites à ne pas dépasser.

Le monde de l'entreprise est régi par de nombreuses règles de communication. Si vous ne les respectez pas, vous vous exposez aux malentendus, ce qui peut parfois conduire à des situations gênantes, voire conflictuelles. Essayez autant que possible de réagir de la manière la plus pro possible pour favoriser votre bien-être au cab. 

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn