/
Comment déléguer efficacement quand on est manager au cab ?

Comment déléguer efficacement quand on est manager au cab ?

Peu importe votre bonne volonté et l’étendue de vos compétences, la vérité est que vous n’aurez pas toujours le temps de vous occuper de tout

Par Alice Forgereau, le 07/07/2021
155

Si vous souhaitez qu'un collègue effectue une tâche aussi bien que le feriez vous-même, il importe de lui transmettre non seulement les objectifs, mais également tous les détails pratiques. En effet, pour surmonter vos craintes et autres incertitudes liées à la délégation du travail, il faut préparer le terrain 👌

Quelle posture pour déléguer efficacement ?

Pour déléguer avec efficacité, il ne suffit pas de lister les tâches dont vous souhaitez vous décharger : vous devrez vous assurer qu’un de vos collaborateurs aura la capacité à les prendre en charge. Cependant, s’il est facile de se délester d’une partie de son travail quand on en a trop, il est parfois moins évident d’accorder sa confiance. Or, confiance et lâcher prisesont les pré-requis implicites pour garantir la réussite du projet que vous aurez décidé de déléguer. Exercez des petits contrôles quand c’est nécessaire mais évitez un style de management directif et autoritaire, au risque de ne plus pouvoir déléguer les fois suivantes. Au contraire, c’est une bonne occasion d’être reconnaissant pour le soutien reçu.

Comment mettre en place la délégation de tâche ?

Pour une délégation efficace et réussie, certaines étapes sont à respecter, avec pour maître-mot : la communication. 

  • Effectuez un brief en bonne et due forme : quelle est la mission ? Quels sont les objectifs, les délais ? Quel est le périmètre exact du projet ? Qui en est responsable ? 
  • Rassemblez l’ensemble des informations et documents qui permettront une passation de dossier optimale. 
  • Préparez une réunion avec le collaborateur que vous aurez choisi pour vous seconder. Il est important d’expliquer le projet, de vous assurer que la personne accepte la mission et de prendre le temps de répondre à toutes les questions qu’elle pourrait se poser. 
  • Planifiez des dates intermédiaires avant le rendu final pour valider l’avancée de la mission, réorienter si nécessaire, lever les points de blocage. 
  • Fixez des KPIs (ICP en français : Indicateurs clés de Performance) et expliquez l’intérêt du reporting régulier. Même si vous ne réalisez pas directement la tâche, vous êtes responsable de sa réussite. Alors dressez un bilan une fois la mission terminée. 
  • Valorisez la mission et la/les personne(s), pour que votre/vos collaborateur(s) n’ait pas l’impression de « faire le travail à votre place ». Cela passe notamment par une bonne communication au sein de l’équipe sur ce que vous avez délégué, et à qui.

 

Lire aussi : 

 

3 avantages pour vous et le cabinet

Parfois en tant que manager, a trop déléguer on passe aux yeux de ses collaborateurs comme quelqu’un de hors-sol, voir méprisant et expédiant toutes les tâches qui nous déplaisent vers eux. Pourtant les avantages sont réels pour le manager aussi bien que pour les collaborateurs. 

  • Maitriser son temps

Se libérer de certaines obligations pour avoir plus de temps à consacrer à des projets de plus grande envergure ou aux tâches relevant du cœur du métier (décisions capitales, préparation de l’avenir, stratégie de croissance…). Votre travail n’en sera que plus productif et rentable pour le cab.

  • Renforcer la confiance entre vous et votre équipe

Lorsque vous pratiquez la délégation de manière régulière au sein de votre équipe, que vous laissez l’autonomie nécessaire à chaque personne et que chaque personne tient bien son rôle, le niveau de confiance de vos collaborateurs vis-à-vis de vous augmente et vice versa. Ce qui contribue donc à renforcer la confiance au sein de l’équipe, ainsi que son niveau de cohésion. 

  • Motiver ses collaborateurs

Gardez en mémoire que déléguer a pour avantage de valoriser vos collaborateurs. Grâce aux nouvelles tâches et aux nouvelles compétences développées, son implication sera renforcée. Plus encore, en étant libre de prendre des initiatives, le collaborateur donnera du sens à ses missions.

  • Responsabiliser ses collaborateurs

C’est un acte de management qui renforce la confiance envers son collaborateur. Pour cela, il est nécessaire de lâcher du lest, d’accorder une certaine autonomie afin de pérenniser une ambiance de travail saine fondée sur la confiance et le partage.

La seule chose qui ne peut être déléguée, c’est votre responsabilité en tant manager. Vous restez responsable des décisions et des activités de vos collaborateurs du cab.

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn