/
Manager, comment développer votre intelligence émotionnelle au cab ?

Manager, comment développer votre intelligence émotionnelle au cab ?

Le règne du QI tout-puissant est-il fini ? Pas forcément, mais l’intelligence émotionnelle est désormais considérée comme une compétence clé dans le monde professionnel

Par Alice Forgereau, le 12/07/2021
4 min de lecture
168

Définie de manière officielle en 1990 par les psychologues Peter Salovey et John Mayer, l’intelligence émotionnelle (IE pour les intimes) désigne la capacité à reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions, mais aussi composer avec celles des autres. 

Si l’intelligence émotionnelle était considérée comme une compétence secondaire il y a encore quelques années, aujourd’hui elle fait indéniablement une entrée en grande pompe dans le classement des compétences professionnelles les plus recherchées, notamment en matière de management. En effet, si les tâches confiées aux robots ne cessent de s’allonger à mesure que l’intelligence artificielle progresse, il reste néanmoins un domaine dans lequel l’humain reste… humain : c’est celui des émotions et de la sensibilité. 

Voici quelques pistes pour travailler votre intelligence émotionnelle au quotidien au cab 💯

Comment l’intelligence émotionnelle impacte-t-elle les relations professionnelles ? 

La racine latine du mot “émotion” est emovere, signifiant littéralement “mettre en mouvement”, mettre “hors de”. L’émotion caractérise un état affectif intense, inhabituel et expérimenté à court terme. Les émotions sont donc à différencier du tempérament, de l’humeur ou de la personnalité d’un individu. Au sein d’une entreprise, les personnes faisant preuve d’un fort potentiel d’intelligence émotionnelle présentent des comportements communs :

  • la capacité à se concentrer sur le positif ;
  • la propension à s’entourer de personnes très positives ;
  • l’aptitude à se fixer des limites et s’affirmer lorsque cela est nécessaire ;

En tant que manager, vous avez donc tout intérêt à développer vos compétences afin de faire adhérer vos équipe à vos projets. Cependant, l’intelligence émotionnelle ne s’apprend pas comme on se forme sur un logiciel ou un outil technique. 

Pour manager une équipe cela nécessite de la consolider et pour ce faire il est indispensable d’apprendre à se connaître en s’inscrivant dans une volonté de développement personnel. En effet, la capacité à gérer des équipes nécessite de la souplesse cognitive et de la créativité. Ces qualités qui sont liées à une grande intelligence émotionnelle constituent les piliers d’un management bienveillant, éclairé et motivant. Ainsi, une intelligence émotionnelle développée permet de créer de la cohésion au sein du groupe, de désamorcer les conflits et de bichonner les générations X et Y, qui rejettent le management autoritaire et dénué d’émotion. Cette compétence et ce style de management favorisent ainsi la baisse du stress au travail, tout en améliorant la motivation et le bonheur au travail. 

 

Lire aussi : 

 
4 actions pour développer votre intelligence émotionnelle au cab

Pour prendre conscience de votre influence sur les autres et avoir une influence positive sur votre équipe, il faut prendre conscience de vos émotions en milieu de travail.

  • Observez et nommez vos émotions pour mieux les comprendre

Nous sommes en permanence traversés par des émotions, sans jamais apprendre à les identifier ou les nommer. Travailler en auto-conscience consiste à surveiller son état émotionnel et à nommer ses émotions pour développer sa force mentale. Vous n’êtes pas dans votre assiette aujourd’hui, mais… Etes-vous énervé ? Stressé ? Attristé ? Désappointé ? Faites l’effort de vous interroger jusqu’à ce que vous trouviez le juste mot. Cela vous permet à la fois de prendre de la distance avec votre émotion, d’identifier vos moteurs internes et de sortir des mécanismes de réaction automatique.

  • Boostez votre pensée positive

Tout d’abord, abordez chaque difficulté et contrariété en commençant par vous affirmer : « Ça va bien se passer ». Cherchez ensuite les points positifs qui se cachent derrière toute expérience négative. Un client important vient de vous lâcher ? Votre équipe va avoir du temps pour prospecter et chasser des clients plus rentables. Un collaborateur n’a pas délivré le travail attendu en temps et en heure ? Peut-être ses compétences seraient-elles mieux exploitées dans d’autres tâches. Vous avez compris la chanson : il n’y a pas de problème sans solution et vous êtes le manager qui pense à la solution sans bloquer sur le problème. Quoi de plus motivant pour une équipe ? 

  • Développez votre écoute emphatique 

Coupez l’herbe sous le pied de vos émotions négatives en développant votre écoute empathique selon la technique du miroir émotionnel. Comment faire ? Ecoutez attentivement votre interlocuteur et ponctuez vos discussions de mots positifs comme « Je comprends », « Je t’entends ». N’ajoutez pas un « mais » derrière, sinon cela fonctionne moins bien. Pourquoi faire cela ? D’abord, vous donnez à votre interlocuteur le sentiment que ses émotions – ressentis et difficultés – sont entendues. Vous n’êtes pas indifférent et même si vous n’êtes pas (encore) d’accord, c’est déjà beaucoup. Ensuite, vous vous conditionnez pour entendre vraiment ce qu’autrui vous dit, ce qui améliore vos chances de régler le problème.

  • Ne faites plus rimer désaccord et colère 

Quand vous maîtriserez les différentes capacités qui précèdent, vous pourrez vous attaquer à ce dernier pilier qui requiert une intelligence émotionnelle musclée. Vous êtes en désaccord avec votre interlocuteur ? Utilisez les techniques issues de la communication non violente pour lui signifier de manière constructive et positive. Cherchez à reformuler le discours de l’autre en mettant l’accent sur les émotions que vous percevez. Puis, plutôt que de focaliser sur le problème, demandez-lui quelles solutions il a imaginées. Vous replacez ainsi la discussion sur un terrain plus favorable à l’échange. Ces techniques reposent sur une grande maîtrise de soi et la capacité à suspendre votre jugement pour réfléchir avant d’agir ou répondre. 

Le leader conscient perçoit ses émotions ainsi que celles des autres, comprend les besoins à combler, utilise et régule ses émotions pour atteindre un objectif clairement défini. Cette pleine conscience contribue à la réussite des collaborateurs de vos équipes et tout en établissant de fortes connexions avec eux. 

Nous ne sommes pas tous égaux côté intelligence émotionnelle. Mais la bonne nouvelle, c’est que cela peut se travailler ! 

Auteur(e) :
Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn
Vous avez aimé cet article ou vous l’avez trouvé utile ?
Dîtes-le en un click !
Tu veux le partager ?
0 offres d'emploi disponibles actuellementMontrez-les moi !
Il y a forcément un HappyCab près de chez toi
T'habites où ?
Votre entreprise ou votre cabinet est cool ?
Faites-le savoir !
Inscrivez-vous 
gratuitement sur HappyCab et gagnez dés maintenant en visibilité et en attractivité aux yeux de la plus grande communauté de comptables de France (VDC et ses 120K abonnés) et postez tout de suite vos offres d'emploi en illimité et gratuitement !
Ne ratez aucune HappyNews !Recevez chaque semaine par mail des infos, des astuces et des tutos sur la marque employeur, le management, la qualité de vie au travail ou encore le recrutement en vous inscrivant à notre Happy Newsletter !
Ils recrutent sur HappyCab :
Découvrez-en plus sur votre future team
0 HappyCabs à découvrir
Un HappyCab proche de chez vous ça vous tente ?
Recherchez dès maintenant les cabinets et les entreprises proches de chez vous qui recrutent sur HappyCab
Rechercher
NewsletterNews, bien-être au travail, lifestyle, astuces, tutos, interviews… bref, de la bonne lecture directement dans votre boite mail