/
Comptable VS Stress : comment remporter le duel ?

Comptable VS Stress : comment remporter le duel ?

Selon une étude de l’organisme britannique Chartered Accountants Benevolent Association (CABA) publiée en mai 2019, 37 % des comptables estiment que leur travail est leur principale source de stress.

Par Alice Forgereau, le 27/01/2021
4 min de lecture
182

 

« Ça va comme un lundi ! »... Qui n’a pas entendu, au moins une fois dans sa vie professionnelle, cette réflexion peu réjouissante ? Le stress au travail est une réalité pour des milliers de salariés en France et les comptables arrivent en tête du peloton. Le stress est avant tout une réaction normale d'adaptation à une situation. Outre la trop célèbre période fiscale, la source de stress principalement citée par les pros de la compta est la pression des échéances. Parmi les facteurs de stress figurent également la relation avec la clientèle ou l'incertitude sur l'avenir du cabinet. Au stress du travail, s'ajoutent souvent les difficultés personnelles extérieures de chaque collaborateur.  Sans surprise, ce stress au travail (comme dans sa vie privée) contribue à un effet négatif pour l'entreprise mais également pour la santé.

 

Quels règles d'or adopter pour tenter de maîtriser son stress ?

 

En ces temps de réformes réglementaires et de digitalisation croissante des activités traditionnelles des cabinets, voire de concurrence accrue, la profession comptable est d'autant plus exposée au stress et ce phénomène risque de ne pas s'amenuiser à court ou moyen terme.

 


 
L’analyse cérébrale et physique du stress

 

Lorsqu’on effectue une analyse cérébrale du stress, on constate que le processus est toujours le même : la situation de stress est traitée en premier par le thalamus qui transmet ses informations à l’amygdale, l’hippocampe et le cortex préfrontal. Tous ces éléments sont situés dans le « centre de commande » du cerveau et ont donc immanquablement des conséquences sur la santé. En effet, le stress est le fait, pour un individu, de ressentir que la situation à laquelle il est confronté, dépasse ses ressources de réaction.

 

« D’une réaction normale et salvatrice au départ, le stress devient une réaction coûteuse en énergie physique et psychique s’il est trop intense ou prolongé. »

 

Les symptômes physiques du stress sont nombreux : baisse de productivité, présentéisme, crispations musculaires (crampes, torticolis, lumbagos), maladies de peau, insomnies, épuisement, prise de poids, pathologies digestives (allant jusqu’aux rectocolites, etc.) voire immunodépression et maladies graves. Pour résumer ces manifestations physiques, les spécialistes utilisent l’expression « l’é-cy-v-é ! » pour « épuisement, cynisme et vide émotionnel ».

Des signes avant-coureurs sont observables en trois phases successives dans ces symptômes, allant crescendo : la phase d’alarme, la phase de résistance, puis celle de l’épuisement 🤯. Mais mettre les bons mots sur ces symptômes n’est, en réalité, pas toujours simple.

Un amalgame entre le stress et l'anxiété est courant. Cependant, il existe une différence notable entre le stress et l'anxiété : le stress est associé à une raison, un événement ou une situation précise et celui-ci devient anxiété quand les symptômes du stress (évoqués ci-avant) se manifestent sans origine identifiée, mais suite à diverses causes suffisamment floues pour que le sujet ne sache pas les isoler ou les déterminer.

 


 

Quels remèdes au poison qu'est le stress ?

 

La source de stress principalement citée par les experts-comptables est la pression des échéances. Selon une étude menée par Ivan Tuil, mémorialiste, auprès de 600 experts-comptables :

  •  11 % reconnaissent avoir eu un burn out
  •  50 % connaissent un expert-comptable qui a été victime de burn out 
  •  90 % des professionnels victimes de burn out indiquent qu’ils n’ont pas été accompagnés dans cette épreuve 
  •  96 % des répondants n’ont jamais suivi de formation de prévention du burn out

Face à ces chiffres, on comprend l’utilité manifeste du numéro vert Prévention Burn out (le 0800 501 201) mis en place depuis un an par l’Ordre des experts-comptables de Paris Île-de-France et la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Paris, en partenariat avec l’observatoire Amarok. Ce numéro vert donne accès à une unité d’accompagnement des experts-comptables et commissaires aux comptes, confrères et consœurs en difficulté.

 

S’il est difficile de supprimer le stress, il est néanmoins possible d’apprendre à le gérer, dans l’objectif de le diminuer considérablement. Mais mieux vaut prévenir que guérir, alors voici une liste de règles d'or réparties en 4 sections pour vous sauver de la banqueroute :

 

1) Évitez le cocooning :

En cas de stress, les professionnels ne recommandent pas nécessairement du repos. Ces derniers incitent plutôt à l’action, et même à oser se mettre dans des situations inédites afin d’exercer ses capacités d’adaptation et de gestion émotionnelle.

2) Adoptez des modérateurs de stress efficaces :
  • Préserver un rythme de sommeil suffisant et régulier
  •  Réduire la consommation d’excitants (café, caféine, etc.) et adopter une alimentation adaptée
  •  Maintenir un exercice physique régulier
  •  Réduire l’incidence de sa vie professionnelle sur sa vie privée (limitation de la durée des trajets domicile/travail, organisation fiable de la garde des enfants, etc.)
  •  S’affirmer tout en respectant les autres et savoir écouter ses collègues avec empathie 
  • Arrêter de travailler de façon « addictive ». Ce qui suppose de pouvoir et savoir déléguer, ce qui n'est pas évident mais indispensable !

 

Lire aussi : 

 

 

3) Fixez-vous des objectifs de vie :

Définir ses objectifs offre de nombreux avantages. Cela permet une meilleure organisation et donc d’agir de façon efficace. Par ailleurs, la réalisation de nos objectifs procure beaucoup de satisfaction et de confiance en soi, la plus puissante des potions anti-stress !

4) Tentez de transformer le stress en énergie positive :

Une situation inattendue et vous écopez d’un dossier inconnu ? Pas de panique car vous savez de quoi vous êtes capable et vous savez que vous pouvez gérer ce fameux dossier de manière très professionnelle. 

Il en va de même si vous êtes en recherche de reconnaissance et que vous n’obtenez pas de félicitations de vos supérieurs hiérarchiques. Vous devez savoir ce que vous valez.

 


Le stress n’est pas une fatalité. Chaque individu présente un niveau différent de résistance naturelle au stress, mais il est vital d’apprendre à maîtriser la vague afin de ne pas se laisser submerger par le stress professionnel.

Auteur(e) :
Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn
Vous avez aimé cet article ou vous l’avez trouvé utile ?
Dîtes-le en un click !
Tu veux le partager ?
0 offres d'emploi disponibles actuellementMontrez-les moi !
Il y a forcément un HappyCab près de chez toi
T'habites où ?
Votre entreprise ou votre cabinet est cool ?
Faites-le savoir !
Inscrivez-vous 
gratuitement sur HappyCab et gagnez dés maintenant en visibilité et en attractivité aux yeux de la plus grande communauté de comptables de France (VDC et ses 120K abonnés) et postez tout de suite vos offres d'emploi en illimité et gratuitement !
Ne ratez aucune HappyNews !Recevez chaque semaine par mail des infos, des astuces et des tutos sur la marque employeur, le management, la qualité de vie au travail ou encore le recrutement en vous inscrivant à notre Happy Newsletter !
Ils recrutent sur HappyCab :
Découvrez-en plus sur votre future team
0 HappyCabs à découvrir
Un HappyCab proche de chez vous ça vous tente ?
Recherchez dès maintenant les cabinets et les entreprises proches de chez vous qui recrutent sur HappyCab
Rechercher
NewsletterNews, bien-être au travail, lifestyle, astuces, tutos, interviews… bref, de la bonne lecture directement dans votre boite mail