/
Cultiver des pratiques responsables au cab : ça vaut le coup !

Cultiver des pratiques responsables au cab : ça vaut le coup !

Si la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est mise sur le devant de la scène avec l’avènement de la tendance éco-responsable, ce n’est pourtant pas un phénomène récent. Mais il s’avère qu’aujourd’hui plus que jamais, les entreprises ont tout intérêt à engager une démarche RSE

Par Alice Forgereau, le 05/05/2021
79

Dans nos articles RSE : ce qu’il faut savoir avant de l’adopter au cab et Impulser la RSE au sein du cab : 4 pratiques incontournableson vous parlait des enjeux et vous donnait quelques bonnes pratiques pour informer vos collaborateurs sur votre politique RSE. En effet, il est très important de leur expliquer en quoi la RSE occupe une place importante dans votre structure afin de les mobiliser. 

Mais quels sont les avantages de la mise en place d’une politique RSE au cab ? 

S’il est très facile de comprendre l’impact positif d’une démarche RSE auprès de ses clients et consommateur, on oublie trop souvent qu’elle peut également avoir des effets bénéfiques sur la politique RH du cab ainsi que sur les équipes en interne. Ainsi une démarche RSE amène 3 avantages notables 👌

#1 - Booster votre marque employeur

Pour rappel, la marque employeur est l’image d’une entreprise sur le marché du travail : c’est ce qui définit son attractivité 🚀. Une stratégie RSE bien rodée permet de développer une bonne image de marque employeur, favorisant la fierté d’appartenance des collaborateurs mais aussi l’attractivité de votre structure. Il est donc essentiel pour les structures comptables de réussir à motiver les potentiels candidats pour ne pas perdre du temps et de l’argent dans un processus de recrutement sans fin.

En effet, aujourd’hui pour attirer de nouveaux talents, il faut savoir les séduire ! Les jeunes de la génération Y veulent de plus en plus intégrer des structures porteuses de sens et de valeurs fortes. D’ailleurs une étude « Global Tolerance » révèle que 62 % des jeunes veulent travailler que “pour des entreprises et organisations qui cherchent à délivrer un impact environnemental et social positif”.

La politique RSE s’exerce en pratique dans de nombreux domaines de l’entreprise, et le recrutement reste probablement l’un des plus insoupçonnés. Cependant les bénéfices d’une démarche RSE s’observent à la fois par la mise en place de pratiques adaptées, mais aussi par l’attractivité générée indirectement par ces pratiques visant à valoriser la marque employeur. L’entreprise a donc intérêt à pleinement développer ses responsabilités environnementales et sociétales, si elle veut rester attractive pour des talents de plus en plus soucieux des enjeux sociétaux et environnementaux !

#2 - Répondre à la demande des collaborateurs

Selon le Baromètre 2020 de la perception de la RSE du Medef : 

"68 % des salariés se voient toujours travailler dans leur entreprise dans 3 ans, chiffre qui monte à 79 % dans les entreprises qui possèdent une fonction ou un service RSE".

Miser sur la Responsabilité Sociétale de l’entreprise, c’est aussi stimuler l’implication de ses collaborateurs. En effet, s’engager dans une démarche RSE, c’est prendre en considération les préoccupations des collaborateurs, mais aussi leur donner l’opportunité de soutenir une cause qui les touche. Autrefois difficiles à mobiliser sur ces sujets, les collaborateurs s’avèrent désormais en demande d’engagement de la part de leur entreprise. 

Selon une étude Cone Communication diffusée en mars 2020, les salariés étaient 71 % à vouloir que leur employeur leur fournisse plus d’opportunités de s’investir dans des actions pour améliorer l’impact social et environnemental de leur entreprise.  Le premier confinement a révélé la prise en compte de cette attente puisque de nombreuses initiatives ont été mises en place dans ce sens. Ces actions sont souvent relier au secteur d’activité concerné mais elles peuvent également sortir du cadre professionnel mais proviennent tout de même de la sollicitation de l’employeur. Parmi les actions constatées, la confection de masques en tissu ou encore le mécénat de compétence s’est largement généralisé afin de venir en aide aux associations (exemples : le cabinet de conseil PwC qui a mis en place sa propre plateforme de mécénat de compétences). Le fait de participer à l’effort de solidarité constitue un élément d’engagement fort. 

#3 - Fidéliser les collaborateurs 

Une étude youmatter révèle des résultats qui ont de quoi susciter notre réflexion. En effet, “70 % des salariés interrogés déclarent qu’ils seraient plus « loyaux » et plus « fidèles » envers leur employeur si ce dernier était réellement investi dans une démarche de responsabilité”. Ici, il est question de la sincérité et de l’engagement dont vous ferez preuve pour mener à bien votre politique RSE. Si vos collaborateurs jugent votre démarche réelle et désintéressée, ils sont davantage prêts à vous soutenir et vous être fidèles.

L’engagement des collaborateurs implique beaucoup d’avantages comme la rétention des talents et un gain de productivité. Pour favoriser cet engagement, il est important d’impliquer le collaborateur dans l’ensemble des étapes de l’élaboration de la stratégie RSE de l’entreprise ou dans la mise en place d’actions de solidarité comme l’ont fait de nombreuses entreprises lors du premier confinement. 

Ainsi, par conviction dans un premier temps, mais aussi pour développer leur marque employeur et renforcer l'engagement de leurs collaborateurs, les cabinets comptables ont tout à gagner dans la mise en place d’une politique RSE.

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn