/
Handicap au cab : quelques mythes à déconstruire

Handicap au cab : quelques mythes à déconstruire

Bien que nous soyons en 2021 et que nous prétendons être de plus en plus ouverts aux différences individuelles, plusieurs mythes et croyances persistent toujours à l’égard des personnes en situation de handicap

Par Alice Forgereau, le 03/04/2021
3 min de lecture
77

Depuis 1987 en France, les entreprises de vingt collaborateurs et plus sont soumises à une obligation d'emploi des personnes handicapées, dans une proportion de 6% de leurs effectifs. Chaque année, elles sont de plus en plus nombreuses à y répondre, par l'emploi, la sous-traitance ou un accord agréé. Cette obligation a été renforcée par la loi du 11 février 2005 qui, en réaffirmant les principes d’égalité et de non-discrimination en raison du handicap, a majoré la contribution des entreprises n’ayant pas pris les mesures nécessaires.

Cependant malgré le durcissement de la législation, la politique des quotas et l’influence du réseau associatif français, le handicap au travail demeure un sujet sensible en entreprise car particulièrement englué dans les mythes et stéréotypes.

5 idées reçues dont il faut avoir conscience pour pourvoir les endiguer 👍

 

Mythe numéro 1 : « Les employés handicapés sont moins productifs » 

RÉALITÉ : Une étude de DuPont datant de 1990 a permis de constater que 90 % des employés handicapés avaient un rendement au travail dans la moyenne ou au-dessus de la moyenne. 

En effet, une fois l'adéquation poste/handicap assurée, plus rien ne distingue les salariés "valides" des handicapés : ils ont les mêmes attentes et les mêmes préoccupations professionnelles que le reste des membres de la structure. Certains préfèrent être à temps partiel, d'autres à temps plein ; certains ont des désirs d'évolution dans l'entreprise, d'autres ne souhaitent pas qu'on leur confie plus de responsabilités. Il faut dire que les travailleurs handicapés ne souhaitent pas voir leur différence pointée du doigt. Ils préfèrent être traités comme des personnes "normales" et offrent pour cela le meilleur d'eux-mêmes dans leur environnement professionnel.

 

Mythe numéro 2 : « Ils ne se maintiennent pas en emploi.»

RÉALITÉ : Selon une étude produite en 2005 par l’Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph), les travailleurs handicapés ne sont pas plus absents que leurs collègues "valides".

Alors que les petites et moyennes entreprises disposent de moins de moyens et de compétences pour agir en direction des personnes handicapées, les opportunités d’emploi peuvent être plus intéressantes, notamment pour l’évolution des carrières . A l’inverse, dans certains grands groupes qui ont développé et structuré une politique handicap, les travailleurs handicapés peuvent rester cantonnés dans une certaine catégorie d’emplois, et être victimes du « plafond de verre ».

 

Mythe numéro 3 : « Il faut dépenser des sommes considérables pour adapter leur poste de travail et leur environnement ». 

RÉALITÉ : Plusieurs aménagements et accommodations peuvent se faire à peu de frais, voire sans cout supplémentaire. Parfois, il suffit seulement d’ajuster l’équipement utilisé ou de modifier l’horaire de travail.

Certains handicaps nécessitent par ailleurs des consultations médicales ou des soins qui, sur la recommandation du médecin du travail, s'effectueront sur les heures de travail du salarié. L'emploi du temps du travailleur handicapé devra ainsi également être adapté, pour lui permettre de se rendre à ces rendez-vous.

Pour toutes ces dispositions à prendre, l'entreprise n'est pas seule. Elle peut notamment compter sur l'Agefiph, qui propose des aides financières destinées à compenser le handicap, et également des prestations d'expertise.

 

Mythe numéro 4 : « Les employés handicapés risquent d’avoir davantage d’accidents de travail ». 

RÉALITÉ : Comme dans le cas des autres employés, ces risques peuvent être contrôlés si des mesures de prévention sont mises en place (ex. : formation ou soutien en matière de santé et de sécurité au travail) et que les limites de la personne en situation de handicap sont respectées. D’ailleurs, plusieurs études révèlent que les personnes en situation de handicap subissent moins de blessures invalidantes, qu’elles sont soucieuses des règles de sécurité et qu’elles ont une influence positive sur leurs collègues et sur l’ambiance de travail.

 

Mythe numéro 5 : « Les personnes handicapées sont forcément en fauteuil ». 

RÉALITÉ : Sur 12 millions de Français touchés par le handicap, 80% d’entre eux ont un handicap invisible, note Talentéo, le site d’expertise consacré au handicap. En effet, seul 3 % des personnes handicapées sont dans cette situation.

"Handicap" n'est pas forcément synonyme de fauteuil roulant, ni même d'une quelconque défaillance du corps à proprement parler. Nous savons tous que l’utilisation de l’image du fauteuil roulant pour représenter les personnes handicapées a largement contribué à l’idée reçue qu’une personne handicapée souffre forcément d’un handicap physique et plutôt lourd. Pour illustrer avec justesse la diversité des handicaps, l’utilisation de nouveaux pictogrammes (en dehors de celui connu de tous) commencent à voir le jour afin que les gens ne réduisent pas le handicap au seul handicap moteur. Vous pouvez trouver les différents pictogrammes utilisés aujourd’hui sur le site de l’AGEFIPH.

 

De nombreux mythes et autres formes de stéréotypes subsistent au sujet des personnes en situation de handicap sur le marché du travail. Somme toute, ces individus demeurent un atout considérable pour une entreprise et pour l’ensemble de ses employés. D'ailleurs, la plupart des employeurs mentionnent être satisfaits d’avoir embauché une personne handicapée. 

Auteur(e) :
Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn
Vous avez aimé cet article ou vous l’avez trouvé utile ?
Dîtes-le en un click !
Tu veux le partager ?
0 offres d'emploi disponibles actuellementMontrez-les moi !
Il y a forcément un HappyCab près de chez toi
T'habites où ?
Votre entreprise ou votre cabinet est cool ?
Faites-le savoir !
Inscrivez-vous 
gratuitement sur HappyCab et gagnez dés maintenant en visibilité et en attractivité aux yeux de la plus grande communauté de comptables de France (VDC et ses 120K abonnés) et postez tout de suite vos offres d'emploi en illimité et gratuitement !
Ne ratez aucune HappyNews !Recevez chaque semaine par mail des infos, des astuces et des tutos sur la marque employeur, le management, la qualité de vie au travail ou encore le recrutement en vous inscrivant à notre Happy Newsletter !
Ils recrutent sur HappyCab :
Découvrez-en plus sur votre future team
0 HappyCabs à découvrir
Un HappyCab proche de chez vous ça vous tente ?
Recherchez dès maintenant les cabinets et les entreprises proches de chez vous qui recrutent sur HappyCab
Rechercher
NewsletterNews, bien-être au travail, lifestyle, astuces, tutos, interviews… bref, de la bonne lecture directement dans votre boite mail