/
Jeune diplômé en compta : ces 5 compétences indispensables

Jeune diplômé en compta : ces 5 compétences indispensables

Responsable de l’administration financière, le comptable est un leader incontournable et indispensable au sein d’une entreprise

Par Alice Forgereau, le 11/05/2021
101

Les métiers de la comptabilité ne se résument pas qu'à des chiffres. Ainsi, un bon professionnel de la compta doit utiliser tout un panel de compétences 👇🔥

Être rigoureux et curieux 

Il est important d’avoir une technique de travail propre. Cela vous différenciera des autres. Si vous n’en possédez pas encore, vous devez surtout être méthodique, c’est le secret.

Pour une tâche aussi délicate que la comptabilité, il faut savoir organiser votre travail en classifiant et en enregistrant par nature les différentes opérations. Un bon comptable doit aussi connaître et maîtriser les technologies de l’information ou IT. De plus en plus d’entreprises font appel à des outils numériques afin de gérer leurs comptes. Des outils et logiciels constamment mis à jour et pouvant handicaper un comptable qui n’est pas assez curieux. Il en est de même pour la comptabilité et la fiscalité. Les normes appliquées en matière de comptabilité et de fiscalité évoluent. En plus de suivre des études reconnues et complètes, un comptable professionnel agréé (CPA) est encouragé à suivre différentes formations afin de rester à jour.

Être un véritable business partner 

Quand on pense "comptable", on a bien souvent en tête l’image de quelqu’un assis derrière un bureau, dans une pièce sombre, et rivé sur des listes de chiffres qui n’en finissent pas. En effet, de l’expert-comptable, on retient davantage le comptable que l’expert, le producteur d’informations légales, le professionnel de l’arrêté des comptes qui enregistre les opérations et veille à la compliance. Cependant l’expert-comptable endosse le costume d’un partenaire en affaire, d’un gestionnaire aguerri qui va aider son client à piloter son entreprise sur le long terme. Au-delà d’un réel accompagnement à travers un dédale de réglementations et de lois, l’expert-comptable doit identifier et répondre aux besoins de conseils et proposer une trajectoire complète adaptée aux clients. On attend de lui qu’il ait les qualifications d’un data-analyst et d’un businessman. Pour cela, la connaissance de son client est impérative pour l’expert-comptable car c’est la clé de réussite.

Être un collaborateur agile et autonome 

Les clients recherchent de plus en plus la disponibilité et la réactivité des professionnels avec lesquels ils travaillent. L'expert-comptable ne déroge pas à la règle. Avec l'arrivée des nouvelles technologies, les clients de l'expert-comptable travaillent tout le temps, à toute heure et de là où ils se trouvent. Pour répondre à cela, l'expert-comptable doit également se rendre disponible et ne pas mettre 3 jours pour répondre à une demande. Ainsi, les entreprises et cabinets demandent aux candidats des compétences de plus en plus variés afin de dénicher non seulement des experts mais surtout des collaborateurs agiles et autonomes. Enfin, la saisie et le lettrage étant des opérations de plus en plus automatisées, les structures cherchent des profils ayant des compétences telles que l’analyse et la faculté de s’adapter à toutes sortes de problématiques. Les collaborateurs qui sont en capacité de pouvoir résoudre des problèmes complexes sont assimilés à des professionnels en capacité de gérer la pression tout en cherchant activement des solutions.

Être bilingue anglais 

De plus en plus de recruteurs demandent à leurs candidats de maitrise la langue anglaise. En cabinet, seules les dossiers référés (audit de filiales étrangères implantées en France) ou les missions exceptionnelles (Due diligence ou fusion dans un contexte international ou à destination d'investisseurs étrangers) nécessite une maitrise correcte de l'anglais. La plupart du temps les dossiers d'audit sont détenus par les grandes structures comptables dans lesquelles un test d'anglais (Test brigt evolution pour Deloitte et PwC par exemple) est requis (80 questions de grammaire et 60 questions orales). En Entreprise tout dépend des flux avec l'étranger. En effet, dans un groupe avec des filiales à l’étranger, les déplacements sont plus fréquents qu'en cabinet ou les missions à l'étranger sont réalisées par les bureaux et les équipes locales en général. 

Il existe de nombreuses façons d’apprendre et d’améliorer son anglais. Le plus important est de connaitre le vocabulaire du secteur d’activité de l’entreprise et de son métier.

Être un bon communiquant

L’aisance relationnelle et la facilité à communiquer avec l’ensemble des pôles de la structure sont des atouts à mettre en avant pour booster votre candidature. Une bonne communication n'est pas chose aisée pour tous. Qu'elle soit écrite ou orale, elle reste un élément important dans la gestion des projets en entreprise et dans le quotidien des collaborateurs. La communication n'est pas simplement bien s'exprimer, il s'agit entre autres de bien faire passer des messages et de savoir transmettre des informations au sein de l'équipe. Un recruteur préfère un candidat qui sait s'exprimer qu'un autre candidat qui reste introverti et qui n'ose pas parler aux gens.

Par ailleurs, il est nécessaire d’entretenir son réseau professionnel via LinkedIn notamment. Votre futur employeur se trouve peut-être parmi les 20 millions d’entreprises présentes sur la plateforme.

Hormis les connaissances techniques, certaines qualités personnelles sont aussi nécessaires pour une carrière en compta digne de ce nom !

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn