/
Comment lutter contre le racisme au cab ?

Comment lutter contre le racisme au cab ?

Une étude parue en mars 2020 révélait que les actes racistes en entreprise se multipliaient. Il y a 3 ans, 32% des sondés indiquaient avoir été victimes d’un tel acte sur leur lieu de travail. En 2020, ce chiffre atteignait 49%, alors il est urgent d’agir

Par Alice Forgereau, le 16/06/2021
156

L’entreprise se présente volontiers comme neutre… Mais il est malheureusement évident qu’elle ne l’est pas. Ce n’est pas une planète à part qui serait préservée de tout ce qui traverse et agite la société. En effet, la couleur de peau, le patronyme restent, hélas, des marqueurs bien présents tout au long de la carrière. 

Faire face au racisme au cab nécessite au moins l’application et la combinaison de ces 5 actions 💯

Connaître la loi 

La loi considère qu’une discrimination au travail se définit par un traitement différencié à l’égard d'un salarié à cause de son sexe, son âge, ses origines mais aussi d’autres composantes de son identité. La discrimination au travail est proscrite par l’article 225-1 du Code pénal. Ainsi, quand un collaborateur est humilié de façon régulière en raison de la couleur de sa peau, il doit se souvenir que la loi est de son côté. En effet, la législation française estime que dans le cadre du travail, ces actes portent atteinte à la dignité de la personne et créent un environnement intimidant, hostile, ou humiliant pour le salarié concerné. Bien entendu, il est aussi de la responsabilité de l’employeur d’assurer la protection de ses collaborateurs (article 11 de la loi 83-634 du 13 juillet 1983articles L.4121-1 et suivants du Code du travail). 

Libérer la parole 

Les personnes discriminées ont souvent honte et dissimulent cette situation. Et cette honte peut engendrer des sentiments de dévalorisation et des dépressions. Ces salariés vivent dans l’angoisse et la peur d’être encore plus discriminés en parlant. Même si les structures ne sont pas identiques dans une TPE et un grand groupe, il est toujours possible de trouver un interlocuteur. Ainsi prévoir une cellule d’écoute au sein de la structure c’est se donner les moyens de faire face à ces questions. Communiquer sur la question au cab est essentielle afin de sensibiliser les collaborateurs en donnant notamment des références d’associations telle que Halte-discriminations par exemple. 

 

Lire aussi : 

 
Veiller à l’épanouissement professionnel des collaborateurs

Une phrase qui semble anodine peut générer beaucoup de souffrance. Ignorer son impact signifie également pénaliser économiquement le cab. En effet, l’entreprise de 2021 doit comprendre qu’elle a un rôle social à jouer, une responsabilité vis-à-vis du bien être et de la sécurité des collaborateurs. Ainsi la structure comptable qui se positionne dans la durée et le développement doit prendre en compte obligatoirement la QVT de ses équipes car tout cela est préjudiciable à l’efficacité de l’entreprise. 

 

Adopter une stratégie de recrutement inclusif 

D’un point de vue institutionnel, l’inclusion est associée à la prévention des discriminations, à l’égalité des chances, et à la diversité, qui sont des enjeux au cœur de plusieurs textes internationaux comme la Déclaration universelle des droits de l’homme ou les conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). L’inclusion en entreprise se joue à différents niveaux et se doit d’être flexible pour répondre aux problématiques des victimes. Ainsi de la pré-embauche jusqu’à la prise de poste en passant par le management, les relations avec les parties-prenantes, et la communication interne, l’inclusion doit être pensée en amont et perpétuellement adaptée à la singularité des situations qui se présentent.

 

Lire aussi : 

 

Prendre soin de la marque employeur du cab

Les valeurs de l’entreprise permettent aux candidats de s’identifier et de se projeter plus rapidement, ce qui conforte leur envie de postuler. Désormais, les jeunes actifs sont très attentifs à la réputation de l’entreprise pour laquelle ils travaillent et ne tolèrent pas les . D’après les statistiques diffusées par La Super Agence, une entreprise peut réduire son taux de turnover de 28% en investissant dans sa marque employeur. Alors appliquez la tolérance zéro face aux discriminations au bureau.

Gardez en tête que le racisme dans votre structure ne partira pas du jour au lendemain, mais sachez que toutes les actions ont un impact positif pour cette lutte. Alors, passez des paroles aux actions !

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn