/
Manipulateur au cab : 5 conseils pour s’en libérer

Manipulateur au cab : 5 conseils pour s’en libérer

Remarques insidieuses et déplacées, dévalorisations, ironie, intimidation, culpabilisation, paroles dites dans votre dos auprès d’autres collègues, rétention d’information, mensonges… sont autant de méthodes utilisées par les manipulateurs

Par Alice Forgereau, le 04/06/2021
153

On se méfie peu de ces individus charmants de prime abord, qui se montrent à l’écoute et font preuve d’un esprit de coopération. En effet, un manipulateur se cache souvent sous des airs de faux gentil ou de faux modeste. Attention cependant à ne pas mettre trop rapidement tous vos collègues dans cette case : si nous avons tous été déjà confrontés à la manipulation, tout le monde ne peut pas être taxé de manipulateur.

Voici 5 conseils pour se prémunir et ne plus se laisser intimider par ce type d’individu au cab ! 💯

1 - Soyez vigilant

Vos émotions sont des warnings qui témoignent d’une situation dangereuse qui ne peut plus durer. Vous ressentez du stress au contact de cette personne ? Conserver une bonne distance émotionnelle demande de la lucidité, alors prenez le temps de lister ce que vous ressentez, cela vous permettra de prendre du recul. En effet, vous ne pourrez pas empêcher quelqu'un de vous provoquer si vous n'êtes pas capable de vous en rendre compte au moment où cela se produit. Cependant, attention à une accumulation excessive de stress car cela peut avoir un impact négatif durable sur le cerceau. Si le stress se prolonge durant plusieurs semaines, il peut entraîner des dégâts réversibles au niveau des dendrites des neurones (les petits "bras" qui permettent aux cellules de communiquer les unes avec les autres). En revanche, un stress de plusieurs mois peut détruire nos neurones de manière définitive. Il constitue donc une terrible menace pour vos chances de réussite et d’épanouissement au cab ! 

2 - Gardez votre sens de l’humour 

Le manipulateur a HORREUR de votre bonheur, alors face à l’adversité, l’humour sera toujours votre allié ! Ainsi gardez autant que possible votre sens de l’humour pour montrer que ce qui est dit ne vous affecte pas. En effet, le rire est un antidote puissant contre les situations et émotions négatives (le stress, la douleur, les conflits, la manipulation). Rien ne fonctionne plus rapidement ou plus efficacement, pour équilibrer le corps et l’esprit, qu’un bon fou rire. L’humour allège les peines, donne de l’espoir, vous connecte aux autres et vous maintient équilibré-e et alerte. Il a été prouvé qu’affronter l’adversité avec humour s’associe à une récupération plus rapide des blessures physiques. 

3 - Clarifiez les choses lorsqu’un doute subsiste 

Poussez la personne plus loin dans ce qu’elle insinue pour clarifier les choses et la mettre devant ses responsabilités : « Donc tu insinues que j’ai volontairement égaré tes papiers pour te faire du tort ? » ou « Tu sous-entends donc que je fais mal mon travail ? ».

Reformulez autant que possible ce qui est dit, pour ne laisser aucun doute subsister. Demandez à ce que les responsabilités de chacun soient clarifiées lorsqu’un doute subsiste, et refusez d’avancer sur un dossier tant que ces responsabilités ne sont pas clairement établies. Cela vous prémunira de tout reproche injustifié. Exigez que ce qui est dit soit également consigné par écrit (mail, post-it, sms…) de manière à conserver des preuves. Enfin, mettre vos collègues en copie de mail vous assure d’avoir des témoins en cas de tentative de « fraude ». 

4 - Développez votre assertivité 

Développer son assertivité c’est apprendre à oser dire « non », défendre ses convictions, respecter une position mais aussi recadrer quelqu’un et affirmer sa place tout en restant respectueux. Cependant veillez à être ferme tout en utilisant des mots en adéquation avec vos valeurs. En effet dans certaines situations la peur peut vous amener à dire des choses qui ne sont pas celles que vous aviez prévues, ou à minimiser une position ou un propos. La grande majorité d’entre nous cherchent à être appréciés, tolérés, inclus, considérés surtout en milieu professionnel. Pour cela rien de mieux que la confiance en soi et une des étapes fondamentales pour développer son assurance, c’est de s’affirmer par la parole. En effet, votre confiance en vous est votre meilleur bouclier contre un collègue manipulateur.

5 - Gardez le contact avec vos collègues 

Garder le contact avec ses collègues. Le manipulateur n’a jamais qu’une seule victime, de peur qu’elle ne lui échappe, lui faisant perdre toute raison d’être. Ainsi il n’a jamais été aussi important pour vous de créer du lien avec les membres de votre équipe du cab : pause café, déjeuner collectif, ou encore travaux collaboratifs, tout est bon pour renforcer les échanges professionnels et vous éloigner de cette personne qui souhaite vous diminuer. En effet, se retrouver à la machine à café vous permet, non seulement de faire le plein d'énergie mais aussi de tisser votre réseau au sein du cab. Elle permet aussi d'améliorer le bien-être au bureau. Contrairement à ce que l'on pourrait penser , la pause-café est un boosteur de productivité et d’épanouissement professionnel au travail.

Vous l’aurez compris, ce n'est pas en évitant le problème qu'il va disparaître. Alors prenez votre courage à deux mains, le résultat ne peut être que bénéfique !

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn