/
Millenials au cab : 3 mauvaises habitudes à arrêter d’urgence !

Millenials au cab : 3 mauvaises habitudes à arrêter d’urgence !

L’autodiscipline peut être définie comme la manifestation extérieure de votre force intérieure. Grâce à elle, vous faites des choix délibérés. Vous n’êtes plus dirigé par vos émotions ou mauvaises habitudes

Par Alice Forgereau, le 18/06/2021
155

Pour la nouvelle génération, l’équilibre entre vie pro et perso est l’un des facteurs dominants au moment de choisir son entreprise. Ainsi pour ces derniers « quand on travaille, on travaille, quand on ne travaille plus, on ne travaille plus ». Cependant pour un équilibre harmonieux entre ces deux sphères, la discipline doit devenir votre meilleur allié. 

Comment changer vos habitudes pour devenir un jeune collaborateur performant et moins stressé ? 

1 - Arrêtez de « snoozer »

Pour certains, sortir du lit est un véritable parcours du combattant. En effet, votre réveil sonne et vous appuyez sur « Snooze » jusqu’à ce que vous ayez à peine le temps de vous habiller avant de partir au bureau en trombe. Mais cette précipitation excessive à des conséquences sur votre état de santé. Selon les scientifiques, sauter hors du lit dès la première sonnerie serait bien meilleur pour la santé et le sommeil. Mais que se passe t-il dans notre corps quand on pousse le concept du « snoozing » à l’extrême ?

Lorsque vous snoozez, votre corps reçoit deux informations contradictoires. Lorsque le corps est réveillé par l’alarme du téléphone, celui-ci relâche deux hormones pour l’aider à surmonter ce traumatisme : le cortisol (aide l’organisme à faire face au stress) et la dopamine (impliquée dans le contrôle moteur, le plaisir et la motivation, en autres). Initialement, ces deux hormones aide votre corps à se réveiller, mais en snoozant, vous suggérez à votre corps de se rendormir. Votre corps relâche alors deux nouvelles hormones, l’adénosine et la mélatonine, qui détendent et aident votre corps à s’endormir. 

Cette mauvaise habitude génère deux problèmes majeurs : non seulement votre corps reste dans un état de somnolence (pas du tout réparateur) jusqu’à 4 heures après votre levé, mais cela provoque aussi une sensation de stress qui peut vous suivre durant le reste de la journée. Ainsi, même si vous pensez « gérer » cette sensation familière de fatigue, apprenez à mieux gérer votre temps le matin pour arriver au cab décontracté(e).

 

Lire aussi : 

 

2 - Réduisez le temps passer sur votre smartphone au cab

À moins d’avoir une urgence familiale, les SMS que vous envoyez à vos parents ou vos amis au cab peuvent généralement attendre. Envoyer des messages personnels dans le cadre du travail peut faire mauvaise impression devant votre patron, ou vos collègues, surtout si vous utilisez votre téléphone pro. Utiliser systématiquement votre smartphone aux pauses déjeuners est également être une habitude mal perçue par vos collègues. Froisser vos collègues est une choses à laquelle il est important de remédier mais pensez également à votre santé. En effet, il y a deux raisons pour lesquelles une pause sur Facebook ne compte pas vraiment comme une pause: tout d’abord, vous avez déjà vérifié votre fil d’actualité tout au long de la journée et deuxièmement, vous êtes assis devant un écran toute la journée. Pour remédier à cette utilisation impulsive de votre téléphone, programmez des plages horaires où vous vous autorisez à consulter votre téléphone. 

3 - Tentez d’arrêter de vous plaindre du travail … lorsque vous êtes au travail

Bien que certains collaborateurs se divertissent des bruits de couloir,  évitez de partager vos observations à la machine à café car vous ne savez jamais qui peut vous entendre, et vous ne voulez pas l’apprendre à vos dépens. Alors mettez un terme à cette habitude qui peut vous couter votre poste. Après avoir analysé pourquoi et comment vous vous plaignez, demandez-vous comment vous plaindre de manière constructive ?

En effet, les plaintes trop vagues de type « je n’y arrive pas » ou « on me traite injustement », débouchent rarement sur une solution. Il suffit de commencer et terminer votre revendication par un élément positif, afin que votre interlocuteur la digère mieux : « j’apprécie notre collaboration, mais je ne suis pas satisfait de notre mode de communication, bien que tu sois toujours à l’écoute ». À plainte spécifique, solution spécifique. Communiquer de manière plus constructive permet à votre organisme d’être moins stressé, vous serez alors plus heureux et productif au cab. Essayez d’arrêter progressivement cette mauvaise habitude, vous remarquerez sûrement un changement positif dans votre vie tant personnelle que professionnelle.

Last but not least, un peu de bienveillance pour soi ! Lorsque l’on entreprend de nouvelles techniques d’organisation, des changements dans son quotidien en vue d’améliorer l’équilibre vie pro vie perso, on a souvent en tête une image déformée et idéalisée de la réalité. Mais avec la persévérance, vous y arriverez !

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn
Comptabilité
Discipline professionnelle
Equilibre vie pro et perso
Millenials