/
Résultats sondage : Comment vivez-vous votre retour au cab post-confinement ?

Résultats sondage : Comment vivez-vous votre retour au cab post-confinement ?

Depuis plus d’un mois maintenant, fini le « 100% télétravail » ! En effet, amorcée le 9 juin dernier, la deuxième étape du déconfinement progressif a signé le retour à la normale pour les collaborateurs du cab

Par Alice Forgereau, le 15/07/2021
174

Si les gestes barrières restent de rigueur pour assurer la santé et la sécurité des collaborateurs, le travail à distance n’est plus une obligation. Bien que de nombreux cabinets aient pris la liberté d’autoriser leurs collaborateurs à venir un jour par semaine (minimum) au cab, les employeurs ont officiellement repris la main sur le sujet. Ainsi la dose de télétravail mise en place dans la structure est déterminée dans le cadre du dialogue social.

Mais qu’en pensent les collaborateurs du cab ?

Fin du télétravail obligatoire : le débrief de la communauté VDC d’HappyCab

Même s’ils représentent une minorité dans la profession comptable, les pros des chiffres adeptes du travail à distance doivent s’accoutumer à la fin du "100% télétravail". En fait, la crise a révélé l’attachement des salariés à leur bureau : 94% des collaborateurs de l’Hexagone souhaitent revenir travailler sur site après la crise, contre 74% dans le monde entier. Le bureau demeure « the place to be » et ce ne sont pas les pros des chiffres qui le démentent.

En effet, dans le secteur de la comptabilité la préférence pour le travail en présentiel est sans équivoque, comme en témoignent les résultats du sondage ci-dessous : 

 

 

Si l’ancien univers des experts-comptables est marqué par la présence de processus fondés sur l’utilisation de documents en papier, ce mode d’organisation est aujourd’hui en voie de disparition. Les comptables et experts-comptables se sont adaptés à une évolution accélérée de leur métier. La digitalisation de la profession apporte de nombreux avantages : le numérique permet de fluidifier les démarches, de mettre en place des organisations collaboratives, mais aussi et surtout de se rapprocher des clients. Aujourd’hui l’automatisation de certaines tâches traditionnelles chronophages (la saisie comptable, les bilans annuels et les fiches de paie) permet enfin aux pros des chiffres de renouer avec leur coeur de métier, le conseil client. 

Cependant cette profession reste encore trop concernée par un déséquilibre important entre vie pro et vie privée. Une étude réalisée en février dernier révèle que 60 % des français souhaitent répartir leur temps professionnel entre télétravail et présence au bureau. Les résultats de notre enquête au coeur de la plus grande communauté comptable de France confirme cette tendance. Le travail à domicile améliore la qualité de vie des collaborateurs en générant moins de stress dans les transports. Plus productifs et mieux concentrés, les collaborateurs peuvent adopter une organisation professionnelle plus flexible. La présence au bureau permet, quant à elle, de maintenir le lien social et la culture d’entreprise. Ce temps de travail hybride mêle les bénéfices du télétravail et les avantages du présentiel en entreprise, mais quelques rituels propre au présentiel restent particulièrement appréciés au cab.

Ce qu’on est content de retrouver
  • Les débriefs à la machine à café, indispensables !

A l’évidence, l’isolement lié au télétravail prolongé et à temps plein peut peser sur le moral : délitement du lien social, décrochage par rapport à la culture d’entreprise, désengagement progressif, parfois malgré soi. Revoir les figures du quotidien dans un environnement familier, c’est quand même appréciable. Et puis, on envisage déjà les débriefs à la machine à café et la reprise de circulation d’informations informelles, qui souvent font naître des projets et/ou alimentent la prise des décisions. 

  • Un vrai poste de travail, quand même

Combien d’entre nous ont réellement une installation digne de ce nom à la maison ? On a tout vu durant ce confinement, en terme d’installation. Oui, pour beaucoup, le retour au bureau sera tout de même l’occasion de retrouver un environnement de travail adapté avec un bureau plutôt qu’une planche sur des tréteaux, un fauteuil éventuellement ergonomique plutôt qu’une chaise pliante Ikea, ou encore un écran d’ordinateur dont la taille ne vous condamnera pas à une presbytie précoce.

  • L’afterwork et tous les à-côtés, on n’allait pas oublier

Parce que ce qui compte, tout de même, quand on “va au travail”, ce n’est pas juste d’aller au bureau. Ce sont tous les à-côtés “sociaux” qui rendent les journées plus douces et permettent de décompresser. De la pause-dej' à la pause gourmande de “quatre heures” en passant par l’afterwork, évidemment !

Si certains collègues du cab ne pouvaient plus voir leur intérieur en peinture, pour d’autres, le confort de la maison a un certain attrait. Outre les raisons propres à chacun, la crise sanitaire a sans doute permis d’ouvrir les yeux sur la nécessité de réfléchir à un rythme de travail hybride. 

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn