/
QVT et compta : quand + = +

QVT et compta : quand + = +

Entre la loi et les avantages évidents, plus de débat possible, améliorer la Qualité de Vie au Travail est un enjeu majeur

Par Alice Forgereau, le 15/02/2021
2

Les notions de QVT et de bien-être au travail sont souvent confondues et c’est assez normal, leurs frontières sont très floues ! Il est donc nécessaire de tenter d'en définir toutes ses nuances car rater le virage de la QVT c’est prendre le risque du désengagement des collaborateurs mais pas que.

 


Qu’est-ce que la qualité de vie au travail ?

 

La définition de la QVT la plus communément utilisée en France est issue de l’Accord National Interprofessionnel du 19 juin 2013. Mais le texte de quelques pages (à télécharger ici dans son intégralité) ne livre pas UNE mais en filigrane plusieurs définitions de la QVT. Qu’elle s’attache à son objet, à son sens, ou à son contenu, les définitions les plus souvent utilisées sont les suivantes :

  • « La qualité de vie au travail vise d’abord le travail, les conditions de travail et la possibilité qu’elles ouvrent ou non de « faire du bon travail » dans une bonne ambiance, dans le cadre de son organisation. »
  • “La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment.”
  • “La qualité de vie au travail peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.”
  • “Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte.”

S’il n’existe pas de définition consensuelle de la qualité de vie au travail, des grands leviers sont pourtant bien identifiés. Ils touchent de nombreux domaines : les conditions de travail, le management (plus ou moins responsabilisant…), le sens donné au travail, la communication, la qualité des relations et le climat social, les possibilités de développement professionnel et personnel, différents critères objectifs (l’absentéisme, problèmes de santé, de sécurité)…

 


La QVT en quelques chiffres

 

Chaque année, Malakoff-Médéric s’intéresse au bien-être des salariés et établit un baromètre de la qualité de vie au travail grâce à une enquête poussée sur un échantillon de 3 500 salariés travaillant dans des entreprises privées. De cette étude ressortent des chiffres intéressants à analyser pour les directions de Ressources Humaines et les chefs d’entreprises (chiffres de 2019) :

  • 73% des interrogés avouent être satisfaits de leur qualité de vie au travail
  • 73% des répondants se veulent rassurés quant à leur situation professionnelle actuelle ;
  • 36% des enquêtés sont confrontés à des difficultés pour concilier correctement leur vie professionnelle et leur vie privée ;
  • 68% des employés ayant participé à l’enquête sont soumis à de grandes situations de stress au travail et que cela impacte leur santé psychologique ;
  • 50% des sondés regrettent le manque de reconnaissance et d’autonomie accordées dans le travail par leur hiérarchie ;
  • 29% des salariés seulement, affichent leur engagement envers leur entreprise.

Ainsi, de manière générale on se rend compte que la qualité de vie au travail s’est améliorée au cours des 10 dernières années et que près de ¾ des travailleurs en sont satisfaits. Ce résultat peut s’expliquer par une plus grande préoccupation des entreprises pour le bien-être de leur personnel mais aussi par une meilleure prévention des risques psychosociaux. Il s’avère que les conditions de travail dans les petites et moyennes entreprises sont jugées plus qualitatives que dans les grands groupes. Il revient à chaque entreprise la responsabilité de s’approprier la démarche et de construire sa propre définition, tout en gardant en tête les principes fondateurs.

 


Quel intérêt pour les cabinets comptables ?

 

Favoriser le bien-être de vos collaborateurs est un enjeu important pour la pérennité de votre structure. En effet, leur offrir un cadre de travail agréable a de réels impacts, qu'ils soient financiers ou humains.

 

1- Lorsque un collaborateur/trice se sent  l’aise dans son cadre de travail et au sein de son équipe, il est prouvé statistiquement qu’il/elle sera moins sujet/te à l’absentéisme.

 

2- Cela aura pour conséquence de faire baisser votre turnover et vous permettra de réduire vos divers coûts liés au remplacement et au recrutement en longue durée ou en mission temporaire.

 

3- Outre l'impact financier, une bonne ambiance réduit le stress de vos équipes. Il y a donc de véritables objectifs en termes de santé et de prévention des risques psycho-sociaux.

 

Lire aussi :

 

4- Posséder une démarche QVT concrète agit de manière positive sur le développement de votre marque employeur.

 

5- Une qualité de vie au travail est favorise le sentiment d’appartenance et donc les performances.

 


La QVT joue un rôle important sur l’attractivité d’une société, la marque employeur mais également l’efficacité et la motivation des équipes. Alors n’attendez plus pour agir !

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn
Comptabilité
Qualité de vie au travail
Bien être au cab
Collaborateurs
Cabinet comptable