/
QVT : 6 idées reçues !

QVT : 6 idées reçues !

La qualité de vie au travail – plus communément appelée QVT – est l’ensemble des recommandations pour lutter contre les risques psycho-sociaux en entreprise. Mais, la QVT c’est aussi beaucoup d’idées reçues…

Par Alice Forgereau, le Invalid date
82

Alors que la QVT fait partie intégrante des sujets à traiter au bureau elle est pourtant souvent sujette à de nombreuses idées reçues qui peuvent freiner certaines cabinet comptables à sauter le pas. 

Mais les stéréotypes rattachés à la notion de bien être au travail sont-ils réellement fondés ?

Voici un top 6 de ces idées reçues :

1 - QVT : inutile, tout va bien !

En êtes-vous certain ? Rien de mieux que de prendre régulièrement le pouls de ses collaborateurs. Pour cela, vous pouvez envoyer un questionnaire à tous les salariés. Les questions devront tourner autour des thèmes du bien-être, de l’environnement de travail, des relations aux managers, des avantages, etc. Attention bien sûr de penser à débriefer le sondage et à y apporter des solutions afin que vos collaborateurs aient envie de poursuivre cette aventure du dialogue 👌

2 - QVT : une perte de temps et d’argent pour l’entreprise

En règle générale, vous ne vous ruinerez pas en améliorant les locaux de votre structure ou en acceptant le télétravail de façon plus régulière ! De plus, ayez dans un coin de votre tête que le mal-être au travail est extrêmement pénalisant pour le cabinet. 

3 - QVT : c’est surtout l’aménagement de l’espace de travail

La QVT passe par l’aménagement des espaces, mais évidemment cela ne suffit pas. Pour permettre à vos collaborateurs de se sentir bien, il est en effet important de vous lancer dans ce chantier qui verra éclore des espaces détente, pourquoi pas une salle de sport, une cuisine aménagée et des espaces de créativité. Précisons enfin que c’est un poste de dépense important, mais qu’il ne doit pas être exclusif. L’aménagement des espaces de travail doit donc être l’un des aspects d’une politique de bien-être beaucoup plus globale… !

4 - QVT : incompatible avec la rentabilité

Une bonne qualité de vie au travail ressentie par les collaborateurs est un gage d’amélioration de la performance du cab. En effet : moins d’absentéisme, une meilleure productivité, une communication permanente, un partage des préoccupations, un décloisonnement des services, etc… permettent d’avancer résolument vers une ambiance de qualité au sein de l’environnement professionnel. Ainsi la QVT est certes un investissement mais c’est un investissement rentable !

5 - QVT : c’est uniquement l’affaire de l’entreprise

Tous les équipes du cabinet et toutes les personnes qui constituent l’entreprise doivent avoir conscience qu’il faut être partie prenante. Alors pensez à mettre en place une charte relationnelle au sein de votre structure.

Cette charte, à la différence du règlement intérieur, vous permet de poser les choses de façon totalement nouvelles. En général, la charte relationnelle comporte quelques règles de bon sens qui permettront le respect de chacun et un meilleur état d’esprit au sein de l’entreprise.

Quelques exemples :

– Dire bonjour à toutes les personnes rencontrées dans l’entreprise,

– Partager toutes les informations importantes,

– Être ponctuel à son poste de travail, aux réunions et aux rendez-vous,

– Accepter les différences de chacun.

– Ne pas solliciter un collaborateur en vacances,

– Pas de réunions avant 9 heures ou après 18 heures

Evidemment, celle-ci ne doit pas porter atteinte au code du travail…

 

Lire aussi : 

 

6 - QVT : c’est réservé aux start-up et aux grandes entreprises

On entend souvent que la QVT est une démarche réservée aux startups et aux grandes entreprises. S’il est vrai que le concept de bonheur au travail s’est d’abord développé, il y a une quinzaine d’années, dans les startups (et désormais géants) de la Silicon Valley, c’est une question que se pose désormais la plupart des entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. En France, les mentalités évoluent également comme l’illustre la loi El-Khomri qui intègre désormais le droit à la déconnexion dans les pratiques des entreprises !

Le bonheur au travail existe, ce n’est pas une chimère, peut importe la taille de votre structure. Mais pour le rendre concret commencez par vous affranchir de ces idées reçues. 

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn