/
Salaire : peut-on en parler avec ses collègues du cab ?

Salaire : peut-on en parler avec ses collègues du cab ?

En France, parler argent et a fortiori salaire est encore un tabou. Surtout entre collègues. Pourtant, il n'y a pas que des inconvénients à parler gros sous avec ses pairs

Par Alice Forgereau, le 09/09/2021
128

Avant de se demander s’il est préférable ou non de divulguer son salaire auprès de ses collègues, il convient de déterminer quelles sont les intentions qui se cachent derrière la question du salaire. Bien sûr, plusieurs réponses sont possibles selon les situations.

L’omertà sur les questions de rémunération est toujours d’actualité. Pour preuve : 83 % des salariés estiment que « parler salaire » avec ses collègues est tabou, d’après une enquête réalisée en 2019 auprès de 1 057 actifs en poste et menée par Regionsjob.com

Pourtant discuter salaire avec ses collègues présente quelques avantages : 

1. Savoir si on est bien payé

Pas d’illusion, les structures qui pratiquent la transparence salariale sont rares. Vous pouvez parler salaires au cab mais ne franchissez pas la ligne jaune, à savoir en parler de façon obsessive et/ou en vous plaignant ou encore avec un collègue dont vous savez que la fiche de paie est plus basse que la vôtre. Le risque est en effet de générer un malaise voire des sentiments d’animosité. Frustrante, la découverte est aussi constructive pour connaître votre degré de reconnaissance dans l’entreprise et éventuellement demander un entretien avec votre supérieur pour en discuter, avant que cela ne soit une source de conflit au travail. 

2. Renégocier son salaire 

Si vous vous apercevez que vous êtes moins bien payé que votre collègue malgré un poste similaire, c’est le moment d’en parler à votre manager, votre service des ressources humaines voire votre délégué du personnel afin de comprendre quelles raisons a l’entreprise de vous payer moins. S’il s’agit d’une discrimination liée à votre sexe par exemple, des recours législatifs sont possibles. Mais avant d’en arriver à des démarches prud’hommales, parlez-en avec votre employeur dans tous les cas !

 

Lire aussi : 

 

3. Établir une relation de confiance 

Mieux vaut aborder ce sujet dans une relation en tête-à-tête de préférence en dehors du cadre de travail quotidien. Les pauses déjeuners, mais aussi les séminaires, sont souvent propices à ce genre de confidence. Etre transparent sur votre salaire montre la confiance que vous accordez à votre interlocuteur. En lançant la discussion avec un collègue d’un autre service, ou dont les fonctions sont très éloignées des vôtres, vous évitez le spectre de la comparaison et d’une éventuelle jalousie. Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de donner le montant exact, contentez vous d'annoncer une fourchette plus ou moins précise afin d’éviter toute jalousie.

4. Lever un tabou 

La culture française associe depuis toujours argent et matérialisme. La réussite est mal perçue par les Français contrairement aux pays anglo-saxons. En France, on parlera plutôt des biens que l’on possède plutôt que de parler franchement d’argent. Cependant, si vous avez obtenu des informations sur les salaires de vos collègues, ne les ébruitez surtout pas. Dans la plupart des structures, il existe une politique stricte sur la divulgation des salaires.

5. Couper court aux commérages 

Parler ouvertement de son salaire permet d’éviter les spéculations hasardeuses des uns et des autres et rumeurs infondées sur un éventuel énorme salaire que vous toucheriez. De toute façon, si vous gagnez bien votre vie, cela suscitera toujours des jalousies, même si votre rémunération est tout à fait justifiée !

À la fin des échanges, ne tirez pas de conclusions hâtives et surtout, ne vous placez jamais en tant que victime si l’un de vos collègues vous apprend qu’il est mieux payé que vous. Il arrive en effet que certains écarts de salaire se justifient par l’ancienneté, le niveau d’expérience, de responsabilité ou encore les diplômes obtenus. 

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn