/
Le turnover au cab : faites le calcul !

Le turnover au cab : faites le calcul !

Le turnover est un mal récurrent mais ne baissez pas les bras devant l'adversité, il est possible de le réduire !

Par Alice Forgereau, le 16/02/2021
230

La crise sanitaire, n'empêche pas un important turnover dans les cabinets d'audit et d'expertise-comptable. Mais la problématique de l'attractivité et de la fidélisation des collaborateurs est la bête noire de la profession comptable et cela ne date pas d'aujourd'hui ! Selon une étude Fed Finance réalisée auprès de 1518 personnes en 2019, les trois quarts des professionnels de l'audit et de l'expertise comptable qui sont en poste restent ouverts à d'autres opportunités professionnelles. 

Mais comment calculer et interpréter le taux de départ du cab ?

Le taux de turnover est un indicateur essentiel pour la gestion des ressources humaines. Cependant c’est une donnée à interpréter et à manier avec précaution.

 


Concrètement,  à quoi correspond le taux de turnover 

Qu’il s’écrive en un seul ou deux mots, ce terme anglo-saxon signifie en français « rotation ». Et ce qui tourne en l’occurrence ici, c’est l’effectif de l’entreprise ! En effet, le temps où le salarié faisait carrière en gravissant les échelons de l’entreprise est révolu, et la notion de loyauté envers l’employeur s’efface à mesure que le travailleur donne de l’importance à son épanouissement personnel. Selon Google, cette rotation se définit en 7 mots  :

«Taux de renouvellement du personnel d'une entreprise.»

 

Mais dans la réalité cela est plus complexe et les évolutions du monde du travail sont à prendre en compte. Aujourd’hui, les attentes des salariés évoluent : quête de sens, épanouissement et qualité de vie au travail font partie des questions que se posent les collaborateurs. L’arrivée des Millennials sur le marché a bouleversé la donne, et les chiffres mettent en lumière ce phénomène.

  • Au 1er trimestre 1998, le taux de rotation en entreprise, tous secteurs d’activité confondus, était égal à 10,4 %.
  • Le taux de rotation du personnel atteint 25,7 % au 1er trimestre 2021 !

Difficile d’aller à l’encontre de cette tendance, puisqu’elle s’inscrit comme un changement profond des états d’esprit, à la fois légitime et bénéfique.

 


La formule consacrée

Le turnover est calculé en pourcentage sur une période donnée, généralement une année. On parle de taux de turnover, taux de rotation ou taux de roulement annuel. Pour pouvoir effectuer le calcul de ce pourcentage il est indispensable de recueillir certaines données au préalable :

  • le nombre de départs (licenciement, démission, fin de contrat, retraite etc.) au cours de l’année N
  • le nombre de recrutement au cours de cette même année N
  • l’effectif de l’entreprise ou du groupe au 1er janvier de cette année N

Une fois ces données rassemblées, il suffit de réaliser l’opération suivante :

 

«Turnover = (Nombre de départs en N + Nombre d’arrivées en N)/2/Effectif au 1er janvier de l’année N»

Il est ensuite nécessaire de multiplier ce résultat par 100 pour le transformer en taux.  Mais une fois le pourcentage de turnover obtenu, il faut savoir l’interpréter. En effet, comme n’importe quel indicateur, calculer votre turnover est utile si et seulement si vous l’analyser. 

 


Place à l’interprétation

Sachez-le et rassurez-vous : il n’existe pas de taux idéal. S’il est important de recruter les talents qui correspondent aux profils recherchés, la fidélisation des collaborateurs reste un défi quotidien pour les structures comptables.

3 niveaux d’interprétation sont possibles :

  • Moins de 15% : turnover faible, situation sociale bonne. 
  • 0% : turnover nul , situation sociale stable. 
  • Plus de 15% : turnover élevé, situation sociale à revoir.

Cependant, il importe de souligner que les cabinets et entreprises comptables ne connaissent pas la même réalité ! En effet, recruteurs et candidats s’accordent à dire que les cabinets souffrent d’un déficit d’attractivité par rapport aux entreprises, respectivement à 85 % et 83 % selon l’enquête Fed Finance de 2019. Ils s’accordent également sur le fait qu’un turnover important provoque chez les collaborateurs un sentiment d’insatisfaction dû à une organisation interne instable. 15 % des candidats déclarent également que le phénomène engendre une perte de confiance vis-à-vis de leur cabinet.

En effet, les origines du turnover au cabinet sont variées et les divergences de jugements entre employeurs et salariés au cab n'arrangent pas la situation, au contraire ! Il est nécessaire de s’interroger sur les causes d'un turnover plus prononcé au cabinet.  : 

  • rémunération : 82 % des collaborateurs déclarent qu'il faut leur proposer une rémunération attractive ou supérieure au marché pour les faire rester, alors que ce critère n'est prioritaire que pour 55 % des employeurs. 
  • conditions de travail : pour limiter le départ des collaborateurs, 80 % des professionnels estiment que rien n'est fait tandis que 75 % des cabinets affirment le contraire.
  • stress au travail : en cause, la relation avec la clientèle ou l'incertitude sur l'avenir du cabinet.
  • peu de perspective d'évolution 
  • manque de reconnaissance : plus de la moitié des candidats affirme qu'aucune action n'est entreprise pour mesurer leur satisfaction alors que 70 % des recruteurs déclarent mettre en place des enquêtes de satisfaction annuelles ou du moins évoquer le sujet lors des évaluations.

Ces différences de perceptions peuvent expliquer en partie le manque d'attractivité des cabinets.

 

Lire aussi :

 

Ce décalage montre peut-être que les cabinets ne communiquent pas assez sur leur démarche et leur politique de fidélisation. Selon l'étude Fed finance, les collaborateurs (qui estiment qu'il existe des actions de fidélisation au sein de leur cabinet) sont peu nombreux à percevoir les activités de cohésion type team building, et encore moins les cursus de formation mis en place par leur cabinet. 

 


A tout problème existe une solution ! Ainsi, certaines entreprises/cabinets mettent en place des études de satisfaction de leur personnel. L'analyse des résultats permet d'identifier les domaines dans lesquels la structure peut capitaliser ou au contraire s'engager dans des transformations nécessaires. 

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn