/
Entretien annuel d’évaluation : comment éviter la page blanche ?

Entretien annuel d’évaluation : comment éviter la page blanche ?

Non réglementé par le Code du Travail, l’entretien annuel d’évaluation porte sur les résultats obtenus par le salarié et les objectifs qu’il doit atteindre.

Par Alice Forgereau, le 11/12/2020
35

Malgré ce que l’on peut croire, l’entretien annuel n’est pas une obligation légale : ni le Code du Travail ni les conventions collectives ne le mentionnent. L'entretien d'évaluation professionnel annuel doit être considéré comme un moment privilégié pour que tout le monde avance ensemble. Cependant ce rendez-vous annuel ne correspondrait plus forcément aux attentes des managers et des collaborateurs, notamment ceux des nouvelles générations. Même si sa pertinence et sa réelle utilité sont parfois remises en question , l’entretien annuel d’évaluation n’en reste pas moins un rituel incontournable dans les entreprises. Mis en place en décembre ou en janvier par les managers, cet exercice poursuit plusieurs objectifs, dont l’évaluation des compétences du collaborateur.

 


 
Qu’est-ce que c’est ?

L’entretien annuel appelé aussi entretien annuel d’évaluation, entretien annuel d’appréciation ou connu sous l’acronyme EAA fait partie des dispositifs de gestion de carrière. Comme son nom l’indique il se réalise une fois par an, le plus souvent en fin d’année civile. Cet entretien n’est pas obligatoire, contrairement à l’entretien professionnel qui est imposé par le Code du Travail. Cependant, dès lors que cet entretien individuel est mis en place dans l’entreprise le salarié ne peut pas refuser de s’y soumettre , sous peine de sanctions disciplinaires voire de licenciement.

 

L’application de l’entretien annuel est systématique si un collaborateur a conclu avec son employeur une convention de forfait en jours. Il reconnaît alors l’application de l’entretien annuel comme un droit, qui relève du pouvoir de direction de l’employeur. Dans ce cas l’entretien peut aussi être imposé de façon unilatérale par l’employeur à ses salariés.

En outre, conformément à l’article L.1222-3 du Code du Travail,

« Le salarié est expressément informé, préalablement à leur mise en œuvre, des méthodes et techniques d’évaluation professionnelles. »

Ainsi, votre manageur ne peut en aucun cas vous convoquer « par surprise » à un entretien individuel annuel, et les résultats obtenus doivent rester confidentiels.

Pour que ce rendez-vous soit un échange fructueux, vous devrez y réfléchir convenablement en amont. Il est courant que le collaborateur remplisse un questionnaire avant l'entretien. Il peut y noter les événements essentiels de l’année en cours. Ces entretiens d'évaluation permettent au collaborateur de reprendre les sujets qu'il souhaite évoquer et ceci en compte rendu écrit. Cette occasion de poser cartes sur table n’est pas pour autant la porte ouverte à tous les sujets de conversation.

 


 
Les sujets à aborder et ceux à éviter

L’entretien est souvent l’occasion pour le collaborateur de « vider son sac » lorsqu’il fait part de ses attentes et de ses craintes. Cependant, l’échange doit rester seulement professionnel et aucun sujet trop personnel ne doit être abordé en théorie afin que l’entretien reste constructif.

Évoquez sans détours les points suivants :

1) Vos conditions de travail au sein de l'équipe et dans l'entreprise
2) Vos points forts
3) Votre projet professionnel
4) Une probable augmentation de salaire souhaitée
5) Une évolution de carrière envisagée

L’entretien d’évaluation est avant tout axé sur la performance : les objectifs sont analysés et les nouveaux sont fixés. 

L'entretien d'évaluation ne doit pas être troublé par des négociations sur le salaire ou une promotion. Très souvent d’ailleurs votre manager ne manquera pas, dès le départ, de vous le rappeler. Attention, ne pas négocier ne veut pas dire occulter certaines questions fondamentales (bien-être au travail, compétences techniques, projets professionnels ...). C’est de lui même que votre manager peut trouver opportun d’aborder une éventuelle motivation financière liée à une évolution de carrière.

 


 
Pour tout déchirer, prêtez attention à ces 5 compétences !

L’autonomie

Êtes-vous autonome dans vos fonctions ? Avez-vous besoin d’être accompagné ? Si oui, sur quelles tâches de votre quotidien ? Voici les questions que se posera votre manager pour évaluer votre capacité d’autonomie. Sachez que la prise d’initiative sera fortement appréciée par votre boss.

Si vous êtes junior sur votre poste, votre degré d’autonomie demandé ne sera pas aussi important que pour un senior !  

Le leadership

Vous avez réussi à monter un projet avec des équipes transverses ? Vous vous investissez pour la réussite du groupe ? Voici ce que concrètement votre manager cherchera à évaluer. La capacité à inspirer, fédérer une équipe et relever des challenges de façon collective sont les qualités dont l’entreprise a besoin aujourd’hui, les fameuses soft-skills.

L’esprit d’équipe

Travailler ensemble n’est pas automatique, cela s’apprend. Cela ne nécessite pas d’apprécier tout le monde, mais requiert de la confiance, un engagement pour un objectif commun et des pratiques partagées. À l’heure des méthodes Agile, Kanban, Scrum, fini le travail solo et dans son coin. Le maître mot est le collectif.

Une communication efficace

Il ne suffit pas de posséder d’excellentes capacités techniques, encore faut-il savoir communiquer. Avoir une excellente communication avec les autres, qu’elle soit orale ou écrite, est central pour bien collaborer.

L’agilité

En poste depuis longtemps, avez-vous su vous adapter ? De gros changements en perspective dans l’entreprise, pourrez-vous faire évoluer vos pratiques, voir porter et accompagner le changement ? Vous devrez démontrer à votre manager lors de votre entretien annuel d’évaluation que vous n’êtes pas du genre à vous reposer sur vos lauriers et que vous êtes en capacité de sortir de votre zone de confort au besoin !

 


 

L'entretien annuel d'évaluation, même s'il n'est pas toujours bien considéré par les salariés, est tout de même attendu par la majorité d'entre eux. Chacun doit prendre cet échange au sérieux pour qu'il reste constructif car il est une une boussole pour l’année à venir (objectifs, attentes, demandes).

Alice Forgereau
Responsable communication chez HappyCab x VDC
Profil LinkedIn
entretien annuel
évalution
bilan
compétences
objectifs